Un Coeur à Corps avec l’Alphabet Hébraïque

3 journées :

Le dimanche 4 décembre 2023 de 9 à 17h (de Aleph à Yod : lettres des unités)

Le dimanche 3 mars 2024 de 9 à 17h (de Yod à Tsadé : lettres des dizaines)

Le dimanche 16 juin 2024 de 9 à 17h (de Qoph à Aleph final : lettres des centaines)

Au cours de ces deux journées, grâce à la gestuelle priante selon la pédagogie des Pèlerins danseurs, et après une présentation de chaque lettre hébraïque, selon l’enseignement d’Annick de Souzenelle et du Père Jean Radermakers; nous entrerons de tout notre être en mouvement dans ce mystère inachevé. Tout l’art sera de laisser notre être intérieur s’exprimer à travers nos attitudes, nos gestes, et de laisser vibrer ces Lettres dans le tout possible de leur danse, laissant celui qui est la VIE se déployer dans nos membres. La danse d’Israël portera ensuite cette nouvelle prise de conscience dans une communion de louange et de jubilation. Car la danse est le chant du corps, le chant de notre temple, habité par le Souffle-Saint.

Danser le vivant

Un samedi par mois de 9h30 à 12h30 :

2024 : 6/1 – 3/2 – 2/3 – 6/4 – 4/5 – 15/6

Ateliers mensuels basés sur une pédagogie unifiant le corps, l’âme et l’esprit.

Le geste en effet, est révélateur de notre profondeur, et le mouvement- loin de disperser- renouvelle notre prière de façon toute intérieure et vivante.

Après un bref topo centrés cette année sur les « Fruits de l’Esprit-Saint

« , les ateliers consisteront à préparer le corps à devenir « coupe », par des exercices simples et doux dénouant les tensions, physiques et psychiques.

La gestuelle priante laissera ensuite le Souffle réinscrire dans notre corps le Verbe de Dieu.

En effet, à l’instar de l’Incarnation, de la Mort et de la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ, la danse est aussi une kénose, c’est-à-dire un geste où l’on se vide de soi-même pour se donner totalement dans l’Amour.

Appuyés sur cette prise de conscience comme sur le Bien-Aimé, nous entrons dans le texte biblique de tout notre être en mouvement, ouvrant par là notre intelligence et notre coeur à la profondeur des Ecritures.

La Parole devient Vivante ! Ateliers soutenus par les musiques sacrées et les rythmes balancés d’un large répertoire musical
Animation: Marie ANNET, responsable des Pèlerins danseurs pour la Belgique, ainsi que de la Pastorale scolaire et adulte à NDJR. Laïque consacrée.

http://www.lespelerinsdanseurs.eu

        

Retrouvailles

En cours d’élaboration par la nouvelle équipe d’animation

Quelques jours destinés aux jeunes de 15 à 18 ans pour découvrir ou redécouvrir le Christ et l’Eglise. Diverses activités seront proposées pour apprendre à mieux se connaitre et pour entrer en relation avec les autres et avec Dieu. Activités spirituelles, artistiques, sportives, moments de détente… rythmeront ces trois journées.

Inscriptions pour le 10 octobre.   

Animation : L’équipe d’animation NDJ

Danses en cercle

La danse est le chant du corps, le chant de notre Temple habité par l’Esprit-Saint…

La Bible est gorgée de passages relatant sa présence édifiante, depuis Myriam, la soeur de Moïse, qui emmène toutes les femmes dans des rondes après le passage de la mer rouge, jusqu’au roi David, tournoyant de tout son être devant l’Arche de l’Alliance. Et finalement, que savons-nous de plus du Royaume des cieux, si ce n’est…. qu’il y aura un festin, de la musique, et des danses !!? Autant donc s’y exercer ici-bas !

Danses issues de notre tradition judéo-chrétiennes et de la diaspora juive.

Quand ? Deux samedis de 14H30 à 16H30: le 2 mars et le 15 juin

Animation : Marie ANNET

Qui sommes-nous ?

Un peu d’histoire

Le centre spirituel “Notre-Dame de la Justice”, anciennement “La Retraite”, a été construit en 1960 dans un ancien verger, en bordure de la forêt de Soignes à Rhode-Saint-Genèse.
Depuis le début du XXe siècle, Marie était vénérée en ce lieu comme « Notre-Dame de la Justice ».

À l’origine

Vers 1910, une simple potale est accrochée aux branches d’un peuplier, au bord de l’avenue Brassine, par sr Estelle. Cette religieuse bruxelloise voulait ainsi remercier Dieu pour sa guérison cardiaque, obtenue par l’intercession de Notre-Dame de Lourdes.

En forêt de Soignes, on croisait déjà des marcheurs, des familles, des personnes en quête d’une respiration, qui passaient par le petit sanctuaire de l’avenue Brassine pour une simple prière, ou une demande plus précise. Vinrent ensuite les ex-voto, le “ merci ” que les personnes qui avaient été exaucées faisaient graver dans un morceau de marbre.

La grotte Notre-Dame de la Justice


Les visiteurs sont de plus en plus nombreux, des pèlerinages s’organisent. On construit en 1930 une grotte évoquant les apparitions de Lourdes et devant laquelle se déroulent désormais des célébrations.

La chapelle bleue





En 1950, on sollicite le talent d’un architecte renommé, Antoine Courtens (ancien élève de Victor Horta) pour la construction d’une chapelle pouvant accueillir 200 personnes, avec un cloître attenant.

Courtens conçoit une chapelle aux perspectives originales
que la lumière du soleil anime au fil de la journée,
en illuminant progressivement l’espace
à travers d’audacieux vitraux.

L’atmosphère rappelle la forêt, quand lumière et pénombre se conjuguent dans les allées et sous-bois.

Le centre spirituel

Les sœurs de La Retraite construisent en 1960 un centre (” La Retraite “) dont les activités de ressourcement et de formation n’ont jamais cessé depuis.

En 1994, ce centre devient propriété de l’Archevêché de Malines-Bruxelles et reprend son ancienne appellation de Notre-Dame de la Justice. Il est animé par une équipe de salariés et de bénévoles où de nombreux laïcs ont rejoint des sœurs du Saint-Cœur de Marie en partenariat avec les services diocésains.  

Depuis 2021, l’archevêché a demandé à des laïcs catholiques, de reprendre le flambeau après le départ des sœurs, entourés de l’équipe du centre, des bénévoles et du support de l’archevêché. Ils ont reçu la mission de faire rayonner la spiritualité de ce centre.

« Marie, elle, conserve toutes ces choses
 et s’en entretient dans son cœur ».

Luc 2, 19 (traduction sr Jeanne d’Arc).


Une maison habitée

Une maison à taille humaine

Confortable, où l’on se sent chez soi. Aménagée avec soin, elle propose une sobriété heureuse, au goût d’Evangile.

Locaux mis à votre disposition

4 salles (capacité : 8, 15, 20 et 50 personnes (avec un piano ancien)
Salle à manger de 45-50 couverts
44 chambres individuelles avec possibilité de 7 chambres doubles.
Bibliothèque
Commentaires bibliques, catéchèses d’adultes, théologie, témoignages et récits de vie, écrits de saints et d’auteurs spirituels d’hier et d’aujourd’hui
Deux salles de détente au sous-sol, avec coin causette, table de ping-pong, baby-foot, jeux de société

Repas et convivialité

Le temps du repas est un moment de convivialité apprécié, souvent occasion de belles rencontres. Pour cela, nous avons opté pour
– un cuisinier à temps plein qui préside aux fourneaux dans une cuisine récemment rénovée (2019) ;
– des menus équilibrés, avec des plats faits maison et aromatisés avec les herbes de nos bacs de permaculture.
Les goûters peuvent être copieux.
Café, thé, fruits à volonté dans la salle à manger, à toute heure.

Un lieu de spiritualité

La forêt de Soignes

Le centre est bâti juste à la lisière de la forêt de Soignes : de hautes futaies de hêtres, toutes proches, des sentiers, des chemins, des clairières, de vieux arbres clairsemés et des secteurs où se bousculent les jeunes pousses…  autant d’invitations à la mise en route, à l’ouverture et à la rencontre.

La marche accompagnée, l’initiation au regard contemplatif, à la découverte, à la solitude en pleine nature, au silence, à l’écoute… innombrables sont les manières de tirer profit de la proximité de la forêt de Soignes.

La forêt aussi a son histoire
Les traces de son histoire, son évolution récente peuvent être déchiffrées. Elles parlent de vie et de patience, de mémoire et de soin, de solidarité entre les générations.

Au Moyen Âge, la forêt attirait déjà comme espace de respiration. Au XIVe siècle, Jan van Ruusbroec (1293-1381), chanoine de la cathédrale de Bruxelles, décide de quitter la capitale, trop bruyante à son goût. Il fonde une communauté de prière à Groenendael (la « vallée verte »). Les écrits de Ruusbroec sont réputés pour leur rigueur théologique et leur profondeur, spirituelle autant qu’incarnée.

Dans la ferme de l’ancien prieuré de Groenendael, à 1 h de marche du centre spirituel, on peut visiter aujourd’hui le Bosmuseum Jan Van Ruusbroec, (musée de la forêt de Soignes).
foret-de-soignes.be



La forêt à l’heure du développement durable
« La composition actuelle de la forêt de Soignes en essences feuillues remonte au régime autrichien (1714-1795) : on y planta des hêtres sur de grandes surfaces laissées vierges après leur exploitation, avec comme principal objectif de produire du bois de qualité. Petit à petit, ils formèrent la majestueuse  hêtraie cathédrale  que l’on connaît aujourd’hui où subsistent encore des arbres de plus de 200 ans datant de ces premières plantations.
Les hautes futaies de hêtres couvrent désormais près de 65% du territoire de la forêt. Elles ont façonné son apparence paysagère.

La forêt de Soignes doit être entretenue de manière à garantir à la fois la croissance des jeunes arbres (et donc l’abattage des plus vieux) et le maintien d’un grand nombre d’arbres âgés et de grande dimension. Constituée essentiellement de hêtres – ces arbres fermes et flexibles, à écorce lisse et bois blanc qui peuvent atteindre près de 40 m de haut – la forêt bruxelloise est en effet fort ancienne et donc fragile. En témoignent les violentes tempêtes de 1990 qui ont ébranlé, culbuté ou fracassé de nombreux arbres.
Le plan de gestion de la forêt de Soignes prévoit de maintenir la hêtraie cathédrale sur 50% du massif et, sur les 50% restants, de diversifier la forêt avec d’autres espèces de feuillus : chênes, bouleaux, frênes, érables, fruitiers… (30%); des résineux : pins sylvestres, pins noirs, mélèzes… (10%) ; des zones ouvertes : clairières, drèves, étangs… (10%) ».
environment.brussels

Le Domaine Solvay de La Hulpe
227 ha de verdure, de bois et d’étangs. Presque tous les types de végétation et de milieux naturels de la région y sont représentés. Le site est aussi un lieu de repos, de reproduction, de nidification et de halte migratoire pour l’avifaune.
Trajet à pied depuis le Centre, à travers la forêt : environ 45mn.
chateaudelahulpe.be


La Justice ?

Notre-Dame de la Justice, un lieu pour prendre au sérieux le désir de justice, inscrit dans le cœur de tout être humain : n’est-il pas le signe de sa dignité foncière ?

Mais de quelle justice parle-t-on ?

À chaque page de la Bible, l’appel à la justice révèle combien nos ajustements se tiennent en un ajustement à vivre à tout âge de la vie.
Un travail tout à la fois d’humanisation et de divinisation, aujourd’hui.
Un ajustement tout à la fois aux autres et au monde et à soi et à Dieu.

« Votre Père qui est aux cieux
fait lever son soleil
sur les méchants
et sur les bons
et tomber la pluie
sur les justes et sur les injustes ».
Matthieu 5, 45.

Les trois chapelles

Leur beauté simple rassemble, en permettant à des personnes de culture ou de sensibilité spirituelle différentes de s’y sentir à l’aise.
De capacité et de style variés, elles permettent à chaque groupe de trouver l’espace qui lui convient, selon son itinéraire propre : initiation à l’intériorité ou à une prière prolongée, paix du silence, écoute et intériorisation, regard contemplatif…

Elles se prêtent à des célébrations classiques, célébration de la Parole de Dieu, eucharistie, ou plus évolutives.

Chapelle Saints Pierre et Paul (15 personnes)
Chapelle Saint Ignace (35 personnes)
Chapelle bleue (180 personnes)

Prières en marche

Prier en marchant en forêt de Soignes

2024 : dates à prévoir

Le RDV est fixé à 9h30 au centre NDJ pour un départ vers 10h

Lumière sur ma route, ta Parole, Seigneur ! Une dizaine de km de marche dans la forêt de Soignes. Dans la nature, l’intériorité personnelle se recrée, au rythme paisible de la marche et de la méditation d’un texte biblique. La journée se clôture par un partage et un goûter. Prévoir : chaussures de marche tout terrain, pique-nique et boisson, vêtements adaptés à la météo.

Activité en français et en néerlandais.

Sur demande : parcours adapté pour les moins bons marcheurs


Inscription possible à info@ndjustice.be jusqu’au mercredi précédant directement l’activité.

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Le mercredi de 9h30 à 12h30 :

2024 : 10/1 – 24/1 – 07/2 – 21/2 – 13/3 – 27/3 – 10/4 – 24/4 – 15/5 – 29/5 – 12/6 – 26/6

Luc y écrit l’Histoire de l’Église qui commence à Jérusalem, s’étend en   Samarie et en Galilée, et passe jusqu’à Rome, cœur du monde païen, ceci pour montrer que le Dessein du Salut de Dieu est passé d’Israël au monde. L’évangéliste fait voir comment, après la Résurrection et l’Ascension de  Jésus, les chrétiens vont, avec l’aide permanente du Saint Esprit, vivre    concrètement leur foi au Christ en Église et comment la Parole de Dieu, la Bonne Nouvelle du Christ court et vole à travers tout le bassin méditerranéen comme une véritable traînée de poudre. Luc s’attelle en même temps à montrer comment tous les problèmes et obstacles qui surgissent dans l’Église ou qui se présentent à elle, sont, hormis un seul, éclairés et résolus par le même Esprit-Saint.


Animation : Dominique van Wessem

Prière : des rendez-vous

Eucharistie


Régulièrement, nos retraitants agrémentent leurs séjours d’une Eucharistie, elles sont ouvertes à tous. Pour être tenu informé des dates et heures de ces célébrations, veuillez exprimer votre adhésion à la Newsletter NDJ par un mail à :
info@ndjustice.be

Vêpres

Du lundi au jeudi, à 18h00 dans la chapelle Saint Ignace
(Pourront être remplacés par une autre prière en fonction des activités du centre)

La prière des mères

chaque mercredi (9h – 10h)
Pour celles qui souhaitent prier pour leurs enfants et petits enfants, avec d’autres mères. Un temps où louange, Parole de Dieu, prière à l’Esprit Saint, intercession ont leur place, selon la formule toute simple du livret édité par Mothers Prayers : prieredesmeres.com

Adoration eucharistique

lundi et jeudi (14h – 15h)
Prière silencieuse dans la petite chapelle du centre. « Le soleil de justice brillera, avec la guérison dans ses rayons » (Ml 3,20). L’attitude d’adoration est fondamentale pour un croyant. En prolongeant en nous la démarche de la messe, l’adoration eucharistique, même en petit nombre, nous tourne à la fois vers le Christ Ressuscité et vers tous nos frères en humanité pour lesquels il se donne.

Prière dans l’esprit de Taizé

Tous les 3e mardis du mois, à 19h30

Afin de proposer l’expérience de la prière de Taizé aux jeunes qui viennent en retraite scolaire dans notre centre spirituel, nous proposerons une prière de Taizé le mercredi 19 avril à 20h15 dans la chapelle St Ignace.

Prière commune portée par des chants méditatifs, des lectures de la Parole de Dieu et des temps de silence.

Ces chants, dans toutes les langues, rassemblent jeunes et moins jeunes à travers le monde.

Prière contemplative selon Saint Ignace

Les 10/11 12/1 16/3 25/5 de 19h15 à 21h30

En solitude

« Trouve la paix intérieure, et des milliers se sauveront à tes côtés ». (Séraphin de Sarov)

Séjour individuel de recueillement

Pour qui veut vivre un temps personnel de recueillement, de prière, de ressourcement.
Durée possible d’une demi-journée à huit jours maximum (pour une retraite).
Vous bénéficiez d’une chambre au calme, de repas faits maison pris à part et en silence (fond musical possible). L’accès à toutes les chapelles et à la bibliothèque est libre. La marche en forêt, qui délie le cœur et l’esprit autant que le corps, est recommandée (plans de la forêt disponibles, avec des itinéraires de promenade en boucle).

Possibilités d’accompagnement individuel par un des animateurs du centre, à préciser lors de l’inscription.

Dates à convenir selon les disponibilités du centre et le style d’activités en cours